Vieillesse : les Français mal préparés face à la perte d'autonomie

Les Français sont en plein paradoxe dès qu’il est question de la perte d’autonomie liée à la vieillesse. [Valery Hache / AFP/Archives]

Un sondage pour l'ORCIP révèle que la majorité d'entre eux n'ont pris aucune disposition particulière pour se préparer à la perte d'autonomie liée à la vieillesse.

 

Ils trouvent important d’anticiper mais ne le font pas pour autant. Les Français sont en plein paradoxe dès qu’il est question de la perte d’autonomie liée à la vieillesse, selon une étude pour l’OCIRP, organisme qui regroupe les institutions de prévoyance, publiée mardi.

Ainsi, l’écrasante majorité des personnes interrogées (85 %) pense qu’il est important de se prémunir contre ce risque. Mais dans le même temps, près des trois-quarts d’entre elles (71,4 %) confient ne pas être couvertes financièrement.

Des résultats qui s’expliquent notamment par le manque d’information : 73,4 % des sondés ne connaissent pas le coût mensuel de la perte d’autonomie. Si celle-ci devait advenir, près de huit Français sur dix (78,7 %) plébiscitent le maintien à domicile, une courte majorité (53,8 %) jugeant que leur famille peut les aider au quotidien. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles