Pollution : Paris veut une circulation alternée systématique

La circulation alternée avait été mise en place le 17 mars 2014. La circulation alternée avait été mise en place le 17 mars 2014. [AFP]

Anne Hidalgo veut des mesures plus rapides en cas de pic de pollution prolongé. Alors que la circulation alternée est mise en place ce lundi à Paris et dans 22 communes limitrophes (les véhicules à l’immatriculation impaire peuvent rouler), la maire de la capitale réclame désormais que cette mesure soit appliquée plus facilement.

 

L’élue socialiste a d’ailleurs écrit au Premier ministre, Manuel Valls, pour réclamer le déclenchement automatique de la circulation alternée après au moins deux jours de forte pollution.

La semaine dernière, Anne Hidalgo avait alerté l’Etat dès mardi dernier sur la nécessité de mettre en place la circulation alternée malgré les difficultés à l'organiser, comme en 1997 et en mars 2014. "La santé des Parisiens ne se négocie pas", avait-elle fait valoir.

 

Gratuité des transports

En attendant le feu vert du gouvernement, la ville a obtenu la gratuité des transports en commun dans la région depuis samedi, et jusqu’à ce soir.

La municipalité propose également depuis plusieurs jours la gratuité partielle d’Autolib’ (1h pour les abonnés «1 jour»), de Vélib’ et du stationnement (pour les titulaires de la carte de résident uniquement).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles