Injures contre Valls : Dieudonné relaxé

Le polémiste Dieudonné M'Bala M'Bala à Paris le 13 décembre 2013 [Joël Saget / AFP/Archives]

Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé mardi le polémiste Dieudonné qui était poursuivi pour injure à l'encontre de Manuel Valls. Il l'avait notamment qualifié de "Mussolini moitié trisomique".

 

Deux condamnations mais pas trois. Dieudonné a été relaxé, mardi, par le tribunal correctionnel de Paris. Celui-ci n’a donc pas suivi les réquisitions du procureur, qui avait réclamé 4 000 euros d’amende.

Le polémiste était poursuivi pour injures envers Manuel Valls, qu’il avait notamment qualifié, dans une vidéo postée sur Internet fin août 2013, de «Mussolini moitié trisomique».

Mais la justice a estimé que cette expression avait été employée en référence à un fait précis, lorsque Manuel Valls était ministre de l’Intérieur, et n’entrait donc pas dans le cadre du texte de loi définissant l’injure publique.

 

Dans le cadre d'une polémique politique

Quant aux autres propos incriminés, le tribuanl a estimé qu’ils s’inscrivaient dans le cadre d’une «polémique politique», alors que pesait une menace d’interdiction sur le spectacle de Dieudonné.

La semaine dernière, le polémiste avait été condamné par deux fois, à deux mois de prison avec sursis pour apologie d’actes de terrorisme et 22 500 euros d’amende pour provocation à la haine raciale.  

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles