Isère : le directeur reconnait des viols

Il enseignait dans une classe de cours préparatoire.[Philippe Desmazes / AFP]

Le directeur d'une école primaire de Villefontaine (Isère), soupçonné de viols sur des élèves de sa classe de CP, a reconnu les faits en garde à vue, a indiqué le parquet de Vienne mardi soir.

 

Neuf plaintes correspondant à neuf élèves de la classe de cet enseignant ont été enregistrées à ce stade, a précisé le procureur de la République, Matthieu Bourrette, dans un communiqué. Ce père de famille de 45 ans, arrêté lundi, aurait déjà été condamné en 2008 pour recel d’images à caractère pornographiques. Il avait alors écopé de six mois de prison avec sursis assortis d’une obligation de soins.

Comment-a-t-il pu continuer à travailler avec des enfants ? L’inspectrice d’académie de l’Isère, qui a immédiatement suspendu le professeur, a affirmé qu’«il n’y avait rien dans son dossier concernant cette condamnation». Le directeur, qui exerçait auparavant dans une autre commune du département, avait pris son poste à la rentrée 2014 dans cette petite école de Villefontaine. Il enseignait dans une classe de cours préparatoire.

Le professeur avait d'abord nié les faits en garde à vue. Avant de reconnaître la détention d'images pornographiques, "expliquant qu'il s'agissait pour lui d'une addiction qui n'avait cessé depuis plusieurs années". Il a finalement reconnu avoir imposé des fellations entre décembre et mars pour au moins deux fillettes âgées de 6 ans. Selon le parquet de Vienne, il a également photographié, puis effacé ces agressions, à l'aide de matériels vidéo prépositionnés dans la classe.

 

À suivre aussi

Education Pour un débardeur et un pull, une élève visée par une procédure disciplinaire pour tenues «inadaptées»
Nordahl Lelandais Affaire Maëlys : son père veut que le «meurtre» soit requalifié en «assassinat» précédé d'un «viol»
La salle du conseil municipal a été détruite par les flammes
Isère La mairie de Grenoble endommagée par un incendie

Ailleurs sur le web

Derniers articles