Le SCRT note un regain islamiste depuis les attentats de janvier

"Les signes d'un communautarisme identitaire et religieux s'affichent de façon plus évidente dans les zones sensibles de l'ensemble du territoire nationale.", explique notamment les renseignements français.[/AFP]

Une note émanant des renseignements français datée du 4 mars mais rendue publique mardi, révèle de nouvelles crispations communautaires dans les quartiers dits "sensibles", suite aux attentats survenus les 7 et 9 janvier dernier.

 

L’esprit du 11 janvier, qui avait rassemblé quelque 4 millions de personnes en France en hommage aux victimes des attentats perpétrés par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, n'a semble t-il pas soufflé dans de nombreux quartiers français.

C’est ce que laisse penser une récente note confidentielle rédigée le Service central de renseignement territorial (SCRT) dont a pris connaissance le quotidien Le Parisien. Le rapport, qui n’englobe pas Paris et sa petite couronne, fait état d’un repli communautaire dans les "quartiers sensibles" lors des six premières semaines de 2015.

 

"Version dévoyée de la religion"

"Les signes d'un communautarisme identitaire et religieux s'affichent de façon plus évidente dans les zones sensibles de l'ensemble du territoire nationale. Les attentats perpétrés en début d'année ont joué un rôle de révélateur de la dérive d'une partie de la jeunesse dans les quartiers, qui trouve dans une version dévoyée de la religion une façon d'affirmer sa haine des institutions.", est-il expliqué.

Toutefois, le phénomène observé ne s’est traduit par aucun incident violent indique le document.

 

Une précédente note en décembre 2014

Le 10 décembre dernier, le SCRT avait déjà rédigé une note dans laquelle il révélait "l'installation en zone rurale de groupes de fidèles, essentiellement des convertis adeptes d'un islam rigoriste" dans plusieurs départements. A l’époque, les services de renseignements évoquaient l'implantation en 2009 à Châteauneuf-sur-Cher (Cher), d'une "communauté musulmane orthodoxe vivant en autarcie" réunissant une vingtaine de radicaux "proches du salafisme".

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles