Transport routier : nouvel échec des négociations

Les grilles salariales dans le transport routier de marchandises sont bloquées depuis 2012. [AFP]

La séance de négociations salariales dans le transport routier de marchandises s'est conclue jeudi sur un nouvel échec, un mois et demi après la dernière rencontre infructueuse, a-t-on appris de sources syndicales.

 

"Aujourd'hui ça n'a pas abouti", ce qui a conduit "des salariés en colère à envahir la salle" pour retenir brièvement les négociateurs patronaux, a indiqué à l'AFP Jérôme Vérité, de la CGT Transports.

"Il n'y a plus de négociations", a abondé Thierry Douine (CFTC), fustigeant un patronat qui, revenu avec les "mêmes propositions" que celles faites début février, est "resté sur la position dogmatique qui est la sienne depuis le départ".

Les grilles salariales dans le transport routier de marchandises (près de 330.000 salariés fin 2013) sont bloquées depuis 2012. Depuis, la totalité des minima conventionnels à l'embauche est passée, à l'exception d'un seul, sous le salaire minimum (9,61 euros en 2015).

 

Vous aimerez aussi

L'âge légal de départ à la retraite «reste fixé à 62 ans» dans le cadre du système «universel» voulu par Emmanuel Macron, a déclaré Jean-Paul Delevoye.
Politique Réforme des retraites : «l'âge légal reste fixé à 62 ans», annonce Jean-Paul Delevoye
gilets jaunes Deux millions de salariés ont reçu une prime défiscalisée
Manifestation à l'appel de FO et de la CGT le 19 mars 2019 à Paris [Philippe LOPEZ / AFP]
Social Journée d'action nationale : entre 131.000 et 350.000 manifestants dans tout le pays

Ailleurs sur le web

Derniers articles