Crash A320 : la police allemande affirme avoir saisi des indices

Les enquêteurs quittent le domicile des parents d'Andreas Lubitz à Montabaur, dans la Rhénanie-Palatinat.[FREDRIK VON ERICHSEN / AFP]

La police allemande a affirmé vendredi avoir saisi des indices à l'un des domiciles du copilote Andreas Lubitz soupçonné d'avoir provoqué l'accident de l'A320 qui a fait 150 mots dans les Alpes françaises.

 

"Lors de la perquisition de l'appartement du copilote, on a saisi des indices. Il s'agit de divers objets et papiers", a affirmé un porte-parole de la police de Düsseldorf, Marcel Fiebig. Il a cependant démenti des informations de la presse britannique évoquant en particulier une "découverte significative".

"On verra si (les indices saisis) apportent finalement des éléments de preuve. On va étudier tout cela", a-t-il précisé, évoquant un "malentendu" avec des médias britanniques citant la police de Düsseldorf sur la découverte de preuves.

 

Perquisitions aux deux domiciles du copilote

L'hypothèse d'un suicide du copilote de l'Airbus A320 a été évoquée alors qu'il apparaît que le jeune homme aurait souffert d'une grave dépression, selon le quotidien Bild.

Les enquêteurs allemands ont perquisitionné jeudi soir aux deux domiciles du copilote de l'avion, à Düsseldorf où il disposait d'un appartement et à Montabaur, dans la Rhénanie-Palatinat où il vivait une partie du temps chez ses parents.

Une personne, le visage couvert par un manteau, est sortie avec les enquêteurs qui n'ont fait aucune déclaration à la presse.

Ils ont notamment emporté l'unité centrale d'un ordinateur, ainsi que deux grands sacs bleus et un carton visiblement pleins.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles