Paris et Berlin solidaires face au drame de l'A320

Le président François Hollande, la chancelière Allemande Angela Merkel et le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, le 25 mars 2015, à Seyne-les-Alpes[ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP]

Alors que l'Allemagne s'apprête à accueillir mardi 31 mars le gouvernement français pour un conseil des ministres conjoints, une semaine après le crash de l'A320 de Germanwings, les deux pays apparaissent plus soudés que jamais.

 

Une semaine après le crash  d’un A320 Germanwings dans les Alpes, le conseil des ministres franco-allemand prévu ce mardi après-midi à Berlin prend une tonalité particulière.

L’ordre du jour de cette rencontre, programmée de longue date, devrait être largement occupé par le nucléaire iranien, mais il est probable que l’enquête sur la catastrophe s’invite également dans les discussions.

 

Motivations à déterminer

Pour l’heure, les motivations du co-pilote, qui aurait délibérément provoqué le crash, restent obscures: la presse évoque différentes hypothèses, notamment une dépression, mais rien n’a été confirmé.

Depuis le drame, Paris et Berlin ont affiché une solidarité sans faille, et Angela Merkel a remercié la France pour son soutien.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles