La guerre de 39-45, six années d’horreur

Des survivants du camp de Buchenwald en Allemagne, en mars-avril 1945, après la libération des camps de concentration par les Alliés [Eric Schwab / AFP/Archives]

Jamais l’homme n’a autant tué. Conflit européen devenu planétaire, la Seconde Guerre mondiale a été à l’origine d’environ 60 millions de morts, dont plus de la moitié de civils.

 

A elle seule, l’URSS représente un tiers de ces pertes. A la férocité des combats, s’est ajoutée l’horreur sans précédent de la Shoah, extermination massive ayant entraîné la ­disparition de cinq à six millions de juifs vivant alors en Europe.

Par ailleurs, les bombardements ont entraîné la destruction quasi totale de nombreuses villes, dont les tristement célèbres Hiroshima et Nagasaki.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles