Un faux Dupont de Ligonnès fait immobiliser un TGV

Xavier Dupont de Ligonnès a été aperçu pour la dernière fois le 15 avril 2011 dans le Var. [AFP / ARCHIVES]

Un homme, se présentant au téléphone comme Xavier Dupont de Ligonnès, a contraint la police à immobiliser un TGV vendredi en gare de Massy-Palaiseau en Seine-et-Marne. Il s’agissait en réalité d’un canular.

 

Il est 18h vendredi lorsque la police reçoit un appel pour le moins inquiétant. Un homme, se présentant comme Xavier Dupont de Ligonnès affirme qu’il détient une arme et qu’il est prêt à faire feu sur sa petite-fille.

Il s’avère, après vérification, que l’appel, pris très au sérieux, a été passé à bord d’un TGV à hauteur de Marne-le-Vallée, en Seine-et-Marne. La police décide alors d’immobiliser le train en gare de Massy-Palaiseau pour procéder à l’arrestation de l’homme.

 

Recherches

Après 45 minutes de recherches, les forces de l’ordre, qui sont parvenus à retrouver le suspect dans une rame, ne peuvent que constater l’absence d’arme à feu ainsi que d'une présumée petite-fille.

L’homme, un soixantenaire "habitué des canulars téléphoniques" selon une source policière, est finalement interpellé et placé en garde à vue au commissariat de Massy-Palaiseau. Il a été mis à disposition des enquêteurs chargés des investigations.

 

Contexte

Cette blague survient alors l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès, du nom du père de famille suspecté d’avoir tué femme et enfants et de les avoir enterrés sous la terrasse de leur domicile, a brièvement refait surface.

Quatre ans presque jour pour jour après les faits, des ossements ont ainsi été retrouvés dans le Var, non loin de l'endroit où l’homme a été aperçu pour la dernière fois. Après analyses, il s’est toutefois avéré que les os n’appartenaient pas au disparu.  

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles