Estelle Mouzin : l'ex-femme de Fourniret entendue

Photo d'Estelle Mouzin issue de l'avis de recherche lors de sa disparition. [POLICE / AFP]

Selon plusieurs médias, l'ex-épouse de Michel Fourniret, Monique Olivier, a été placée en garde à vue quelques heures ce mercredi à Rennes. Elle aurait confié à des codétenues avoir menti à la police dans l'affaire de la disparition d’Estelle Mouzin.

 

S’il a déjà avoué neuf meurtres pour lesquels il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, Michel Fourniret a toujours nié être lié à la disparition d’Estelle Mouzin. Cette fillette de 9 ans a disparu le 9 janvier 2003, à Guermantes (Seine-et-Marne) et son corps n’a jamais été retrouvé.

A l'époque, son ex-épouse, Monique Olivier lui avait fourni un alibi en expliquant aux enquêteurs que le soir du 9 janvier, Michel Fourniret se trouvait à leur domicile en Belgique et avait téléphoné à son fils à 20h, ce qui rendait impossible sa présence à quelques 400 kilomètres de là.

 

Des révélations faites par ses codétenues

Or Ouest-France évoque ce mercredi que Monique Olivier a été entendue au commissariat de Rennes par des enquêteurs de la police judiciaire de Versailles pour des "révélations à faire sur des agissements inconnus de son ex-mari ". Elle est détenue dans la prison pour femmes de Rennes dans le cadre de sa condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité pour complicité de meurtre.

France-Info avance pour sa part que Monique Olivier aurait confié à ses codétenues avoir menti à la police et fourni à la demande de son mari pédophile de fournir un faux alibi. C'est l'une de ses codétenues qui aurait fait cette révélation à sa sortie de prison. Cette dernière et une autre codétenue auraient déjà été entendues cette semaine.

Ce nouvel épisode pourrait bien relancer cette enquête dans la mesure où c'est la première fois que l'alibi de Michel Fourniret est remis en cause par un témoignage.

 

 

Vous aimerez aussi

Histoire du jour Le musicien star Ben Harper à la recherche d'un vendeur de falafels rennais
Fait divers Un adolescent se suicide à cause du «Momo Challenge», selon ses parents
Football Ligue Europa : Bordeaux assommé, Rennes freiné

Ailleurs sur le web

Derniers articles