Tuerie de Chevaline : la piste du légionnaire suicidé privilégiée ?

Saad Al-Hilli, 50 ans, Iqbal, sa femme de 47 ans, et Suhaila al-Hallaf, sa belle-mère de 74 ans, sont-ils des victimes collatérales de la tuerie de Chevaline ?[Philippe Desmazes / AFP]

Et si les trois membres de la famille britannique Al-Hilli, retrouvés abattus le 5 septembre 2012, n’étaient pas les principales cibles de la tuerie de Chevaline ? Deux ans et demi après les faits, l’enquête aurait pris une nouvelle tournure à en croire le quotidien britannique The Mirror.

 

L’ingénieur britannique d'origine irakienne Saad Al-Hilli, 50 ans, Iqbal, sa femme de 47 ans, et Suhaila al-Hallaf, sa belle-mère de 74 ans, sont-ils en réalité de simples victimes collatérales de la tuerie de Chevaline ayant défrayé la chronique en septembre 2012 ? Hypothèse privilégiée depuis l’éclatement de l’affaire, la piste du différend familial au sein de la famille Al-Hilli aurait été définitivement écartée par les enquêteurs.

Ceux-ci privilégieraient désormais celle menant à Sylvain Mollier, le cycliste français retrouvé mort à proximité des dépouilles des Al-Hilli, et qui pourrait tout compte fait être au cœur du drame.

 

Le légionnaire s’est suicidé

"L’hypothèse privilégiée par les enquêteurs est celle d'un meurtre aux racines locales. Nous avons un vrai suspect. Je parle du légionnaire d'Ugine", aurait ainsi déclaré le procureur d'Annecy, Eric Maillaud à Tom Parry journaliste au Mirror. Le militaire dont il est question n’est autre que Patrice Menegaldo, connaissance de Claire Schutz, la compagne du cycliste. Selon The Mirror, Menegaldo pourrait vraisemblablement avoir été engagé dans le but de supprimer Sylvain Mollier en conflit ouvert avec sa belle-famille pour une nébuleuse affaire d’héritage.

Si son aucune trace de son ADN n’a été relevée sur les lieux du quadruple crime, Patrice Menegaldo avait toutefois fait l’objet d’un interrogatoire en avril 2013 qui n’avait rien donné. Il s’était suicidé par arme à feu le 3 juin  expliquant alors dans une longue lettre que son audition l’avait "perturbé".

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles