Le Panthéon accueille quatre figures de la Résistance

Ce mercredi 27 mai, quatre figures de la Résistance font leur entrée au Panthéon. [MARTIN BUREAU / AFP]

Le Panthéon ouvre de nouveau ses portes aux figures de l’Histoire de France. A l’occasion de la journée nationale de la Résistance, le «temple» de la République accueille ce mercredi 27 mai quatre grands noms, deux hommes et deux femmes, de cet épisode héroïque de la Seconde Guerre mondiale.

 

A cette occasion, François Hollande doit prononcer à partir de 17h30 un discours considéré comme l’un des plus importants de son quinquennat par ses proches.

Le chef de l’Etat rendra ainsi hommage à la grande ethnologue Germaine Tillion (1907-2008), qui participa à la création de l’un des premiers mouvements  de la Résistance française à l’occupation allemande, le «Réseau du Musée de l’Homme».

Un groupuscule qu’avait également rejoint Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002), autre personnalité féminine à faire son entrée aujourd’hui au Panthéon. Comme Germaine Tillion, la nièce du général connu l’enfer de la déportation avant de consacrer sa vie à combattre ce qu’elle nommait «l’inacceptable», la pauvreté et l’exclusion en premier lieu.

 

 

Quatre héros auprès de Jean Moulin

L’esprit de résistance est également salué par la panthéonisation de l’intellectuel Pierre Brossolette (1903-1944), qui a choisi de se donner la mort pour ne pas livrer ses secrets à la Gestapo. Enfin, le président célèbrera le souvenir de l’ancien ministre de l’Education Jean Zay (1904-1944), victime emblématique du régime de Vichy, assassiné par la Milice.

Ces quatre héros rejoignent ainsi l’icône de la Résistance française Jean Moulin, dont l’entrée au Panthéon en 1964 fut marquée par le discours poignant d’André Malraux.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles