Paris suspects : les handballeurs face aux juges

Le handballeur français Nikola Karabatic [PASCAL GUYOT / AFP]

Des podiums olympiques au tribunal correctionnel. La star mondiale du handball, Nikola Karabatic, ainsi que son frère Luka et quatorze autres prévenus, sont jugés à partir de lundi à Montpellier dans l’affaire des paris suspects du championnat de France. 

 

Au centre des débats, la rencontre de Division 1 qui avait opposé, le 12 mai 2012, le club de Cesson-Rennes à Montpellier, déjà assuré à l’époque d’être champion. Un match sur lequel plus de 100 000 euros avaient été pariés quelques heures avant, une somme hors norme face aux quelques milliers d’euros habituellement mis en jeu sur ce type d’événements sportifs. 

Les soupçons se sont alors tournés vers les joueurs de Montpellier, dont l’icône Nikola Karabatic, accusés d’avoir truqué la rencontre pour se faire de l’argent. Au sein des prévenus, parmi lesquels figurent des compagnes de handballeurs, certains nient avoir engagé des paris. D’autres ont reconnu avoir misé, en se défendant pourtant d’avoir laissé filer le match face à Cesson-Rennes volontairement. 

Mais pour le procureur, il s’agissait purement et simplement d’une tricherie "en équipe", pour laquelle les accusés risquent jusqu’à cinq ans de prison et 375 000 euros d’amende.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles