Attentat en Isère : le suspect reconnaît avoir tué la victime

Découverte effroyable à Saint-Quentin-Fallavier. [PHILIPPE DESMAZES / AFP]

Le suspect de l'attentat survenu en Isère vendredi, Yassin Salhi, a reconnu avoir tué la victime, un entrepreneur qui a été décapité, selon une source proche du dossier.

 

"Il a également donné des éléments sur les circonstances" de cet assassinat, a ajouté cette source, sans préciser lesquelles. 

Selon les premiers éléments d'enquête, la victime, qui était le patron du suspect, aurait eu un différend d'ordre professionnel avec celui-ci quelques jours avant.

L'homme, en garde à vue depuis vendredi soir, a commencé à parler aux enquêteurs à partir de samedi soir. Il a été transféré de Lyon vers Paris dimanche en début d'après-midi. Sa femme et sa soeur, en garde à vue depuis vendredi, ont quant à elles été libérées. 

 

Selfie macabre

Les premiers éléments de l'enquête ont permis d'établir qu'il avait envoyé vers un numéro canadien un selfie macabre avec la tête de sa victime décapitée. La localisation de son contact n'est pas pour autant établie, ce numéro pouvant être un simple relais.

Le Canada collabore à l'enquête française pour tenter de retrouver le destinataire du selfie, a-t-on appris samedi auprès du ministère de la Sécurité publique à Ottawa. Aucune précision n'a été donnée sur le type d'assistance fournie aux enquêteurs français mais la police peut tracer les appels ou localiser un téléphone par son numéro.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles