Rentrée scolaire 2015 : en quoi consiste l'Enseignement moral et civique ?

Les élèves de la rentrée scolaire 2015 commenceront l’Enseignement moral et civique. [SEBASTIEN BOZON / AFP]

Les élèves découvriront à la rentrée 2015 une nouvelle matière, l’Enseignement moral et civique. Issue des réformes de l’enseignement de la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, cette matière vise à faire apprendre les principes et valeurs de la Ve République.

 

De l’école élémentaire au lycée, les élèves de la rentrée scolaire 2015 vont commencer à apprendre une nouvelle matière. L’Enseignement moral et civique reviendra sur les principes et valeurs inscrits dans les grandes déclarations des droits de l’Homme et dans la Constitution de la Ve République.

"L’enseignement moral et civique a pour but de favoriser le développement d’une aptitude à vivre ensemble dans une société démocratique", expliquait la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem.

 

Un horaire dégagé spécialement

Cet enseignement fera l’objet d’un horaire spécialement conçu pour lui. Mais son enseignement ne devra pas se limiter à l’heure de cours qui lui est dédiée et devra prendre part dans tous les aspects de la vie à l’école.

Cet enseignement sera à l’origine de projets pluridisciplinaires, s’apparentant à la méthode d’enseignement du primaire qui mêle parfois plusieurs matières. C’est une transversalité voulue par la ministre dans sa réforme des collèges.

 

Différence entre l’Éducation civique et l’Enseignement moral et civique

Au collège, cette nouvelle matière remplacera l’Éducation civique. Contrairement à son aïeul qui se centrait surtout autour de l’histoire et du fonctionnement des institutions, l’Enseignement moral et civique se concentrera sur les valeurs de notre société.

Différents thèmes seront abordés, comme l’expression des sentiments, la question du droit, la formation au jugement moral et à l’engagement moral. La matière ne sera plus forcément enseignée par un professeur d’Histoire-Géographie et cet enseignant désigné devra suivre une formation.

L’évaluation de cette matière ne se fera pas exclusivement sous la forme de notes.

 

Le parcours citoyen

À la suite des attentats qui ont touché la France au début de l’année 2015, et également après plusieurs réactions inquiétantes lors des commémorations des victimes, Najat Vallaud-Belkacem a souhaité mettre en place un parcours citoyen.

De la maternelle au lycée, la "mobilisation de l’école pour les valeurs de République" permettra aux élèves de suivre un parcours citoyen dont le nouvel enseignement fait partie avec d’autres activités éducatives (éducation aux médias, semaine contre le racisme et l’antisémitisme, …).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles