Calais : six passeurs mis en examen

Des migrants aux abords du Tunnel sous la Manche.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Six passeurs ont été mis en examen pour leur implication dans un trafic de ressortissants albanais vers la Grande-Bretagne à bord de camions, a annoncé le parquet de Boulogne-sur-Mer vendredi.

 

Les six personnes sont quatre ressortissants d'origine albanaise et deux Françaises âgés de 20 à 29 ans, et toutes ont été mises en examen du chef d'aide à l'entrée et au séjour irrégulier d'étrangers en bande organisée, a-t-il précisé dans un communiqué. Cinq ont été écrouées "dans des établissements pénitentiaires de la région" et la dernière fait l'objet d'un contrôle judiciaire, selon la même source.

Ces passeurs, non connus des autorités judiciaires, avaient été interpellés le 10 août par les forces de l'ordre près de Calais après une enquête ouverte début mai par le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer et menée par la Brigade mobile de recherche de Coquelles, appartenant à la Police aux frontières.

Les trafics, qui se déroulaient sur la Côte d'Opale, avaient "pour objet de faire passer des Albanais clandestinement en Grande-Bretagne à bord de camions", a indiqué le parquet. Les quatre hommes interpellés "servaient d'intermédiaire et percevaient entre 500 et 1.000 livres par personne (700 à 1.400 euros)", ce qui représente "a minima, une somme globale de 104.000 euros perçues par les mises en cause" depuis le 1er février 2015.

 

Tentatives hasardeuses

Des centaines de migrants affluent en permanence à Calais dans l'espoir de trouver un passage vers l'Angleterre, soit à bord des ferries partant du port, soit sur les trains-navettes qui empruntent le tunnel vers Folkestone. Le renforcement des mesures de contrôle et de sécurité depuis deux mois rend ces tentatives de plus en plus hasardeuses.

Concernant le tunnel, où des tentatives d'intrusion massives se sont multipliées ces derniers mois, les autorités françaises ont renforcé les effectifs de police et le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé l'envoi de chiens supplémentaires pour sécuriser le site d'Eurotunnel.

 

Vous aimerez aussi

Immigration Mexique : les migrants espèrent toujours passer de l'autre côté de la frontière
Immigration Les Américains ferment progressivement leur frontière avec le Mexique
Immigration Honduras : la caravane des migrants progresse

Ailleurs sur le web

Derniers articles