Manuel Valls attendu au Caire, première étape d'une tournée au Moyen-Orient

Manuel Valls après le conseil des ministres à l'Elysée le 23 septembre 2015 [Bertrand Guay / AFP/Archives] Manuel Valls après le conseil des ministres à l'Elysée le 23 septembre 2015 [Bertrand Guay / AFP/Archives]

Le Premier ministre français Manuel Valls est attendu samedi en Egypte, première étape d'une tournée de quatre jours au Moyen-Orient qui le conduira aussi en Jordanie et en Arabie saoudite et sera dominée par les échanges bilatéraux et les conflits régionaux.

 

M. Valls sera reçu à déjeuner, peu après son arrivée au Caire, par le président Abdel Fattah al-Sissi avant de s'entretenir avec le Premier ministre Chérif Ismaïl.

Dans l'entourage de M. Valls, on insiste sur le "contexte porteur" des relations franco-égyptiennes, tant sur le plan politique que commercial.

Au niveau militaire, la coopération est particulièrement active. Après l'annulation de la vente à la Russie des deux navires de guerre Mistral en raison de la crise en Ukraine, la France a trouvé un accord avec Le Caire, qui les achètera pour environ 950 millions d'euros.

Les services du Premier ministre français relevaient toutefois juste avant la visite que les deux pays étaient "en phase de finalisation du contrat commercial" pour la cession de ces bâtiments de projection et de commandement (BPC) ultra-sophistiqués, donnant à penser que certains détails devaient être encore réglés.

L'Egypte avait déjà acheté en février à la France 24 avions de combat Rafale et une frégate multimissions FREMM, imposant bâtiment de 142 mètres de long, pour un total estimé à 5,2 milliards d'euros avec équipements et formation.

L'Arabie saoudite, où M. Valls est attendu lundi soir, et d'autres monarchies du Golfe sont également intéressées par des équipements militaires français.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, accompagne le Premier ministre lors de son déplacement, le plus long à l'étranger depuis sa prise de fonctions en mars 2014. Les représentants d'une vingtaine d'entreprises françaises sont aussi du voyage.

Le Caire est également aussi intéressé par la poursuite de l'extension et l'aménagement du métro du Caire déjà largement menés par des sociétés françaises, ainsi que par des satellites de communication.

 

"Geste de clémence" 

Mais M. Valls entend aussi passer en revue au Caire, et lors des autres étapes de son périple, les différents conflits régionaux, comme la Syrie et l'intervention russe dans ce pays ou les fortes tensions actuelles entre Israéliens et Palestiniens.

La question des droits de l'Homme sera également évoquée au Caire, selon les services de M. Valls, qui insistent toutefois sur "la discrétion" qu'entend déployer le Premier ministre sur le sujet, une garantie d'"efficacité".

Le président Sissi, qui a destitué en 2013 son prédécesseur élu, l'islamiste Mohamed Morsi, et réprime implacablement ses partisans et toute autre forme d'opposition, est accusé par les organisations internationales de défense des droits de l'Homme de diriger un régime ultra-répressif.

M. Valls, qui sera reçu mardi par le roi Salmane d'Arabie saoudite, plaidera pour "un geste de grâce, d'humanité et de clémence" en faveur du jeune chiite Ali al-Nimr, condamné à mort pour avoir participé à des manifestations en 2012, indiquent les services du Premier ministre.

Les questions de sécurité et de défense et la lutte contre le terrorisme seront également abordées lors de la tournée.

Dans le cadre de la coalition internationale dirigée par Washington, la France a déployé en Jordanie des chasseurs-bombardiers qui participent à la lutte contre le groupe Etat islamique en Irak, depuis un an, et en Syrie, depuis quelques semaines.

Le Premier ministre français s'intéressera enfin à la question des réfugiés, notamment en Jordanie, un pays qui accueille 650.000 réfugiés syriens, et à celle des minorités religieuses, dont les chrétiens coptes en Egypte. Il rencontrera lundi des réfugiés irakiens chrétiens en Jordanie.

Il sera reçu aussi dimanche au Caire par cheikh Ahmad Al-Tayeb, le grand imam de l'université d'Al-Azhar, l'une des plus prestigieuses institutions de l'islam sunnite.

Le Premier ministre français achèvera sa tournée par l'Arabie saoudite, où il interviendra devant le colloque économique franco-saoudien. Deux cents entreprises y seront représentées, les services de M. Valls envisageant "des annonces significatives" à cette occasion, sans plus de précisions.

 

Vous aimerez aussi

Assemblé nationale Succession de Valls dans l'Essonne : victoire du maire d'Evry Francis Chouat, soutenue par LREM, à la législative partielle
Politique Succession de Manuel Valls en Essonne : son bras droit en tête au 1er tour
Législative partielle en Essonne : Farida Amrani espère remporter la 1ère circonscription
élection Législative partielle en Essonne : Farida Amrani espère remporter la 1ère circonscription

Ailleurs sur le web

Derniers articles