Plus de 150 perquisitions administratives menées

Ces opérations de prévention s'inscrivent dans le cadre de la lutte antiterroriste[VALERY HACHE / AFP]

"Plus de 150 perquisitions" ont été menées dans les milieux islamistes, a annoncé Manuel Valls, "et ça va continuer" dans le cadre de l'état d'urgence. A Lyon, des armes ont été saisies, dont un lance-roquettes, des gilets pare-balles, plusieurs pistolets et une kalachnikov. Cinq interpellations ont été réalisées. 

1.400 hommes ont été mobilisés pour ces perquisitions menées par les services de police et de gendarmerie dont une quarantaine dans la seule Ile-de-France. D'autres perquisitions ont eu lieu à Toulouse, Lille, Lyon, Marseille, Strasbourg, Toulouse et Grenoble. Plusieurs interpellations ont eu lieu, dont trois à Toulouse, cinq à Lyon et une demi-douzaine à Grenoble.

Ces opérations de prévention s'inscrivent dans le cadre de la lutte antiterroriste et non pas dans celui de l'enquête sur les attentats de Paris. Après les attentats qui ont fait 129 morts, selon un bilan encore provisoire, un appel à témoin pour tenter de trouver un homme de 26 ans a été lancé par les autorités françaises, la justice belge diffusant de son côté un mandat d'arrêt international.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles