Agriculture : la révolution numérique de la ferme à l'assiette

Une exploitation agricole dans le Lauragais en novembre 2015 L’association voit notamment en Internet un moyen de développer des circuits courts de commercialisation. [REMY GABALDA / AFP]

«De la fourche à la fourchette». Pour l’organisme Renaissance Numérique, qui a publié mercredi 18 novembre un livre blanc sur le sujet, c’est toute la chaîne agricole qui doit être repensée à la suite de la révolution numérique.

Les transformations qui en découlent dépassent en effet largement la question des nouveaux outils de productions, touchant également la distribution, la vente et la consommation. L’association voit notamment en Internet un moyen de développer des circuits courts de commercialisation. Les nouvelles technologies pourraient également permettre le partage d’informations sur l’origine ou la fraicheur des produits, grâce à des capteurs et à d’autres objets connectés

Renaissance numérique recommande en outre de garantir un réseau Internet sans zone blanche, afin d’éviter que certaines exploitations ne soient pénalisées en raison de leur implantation géographique. Une agriculture de précision se développe en effet actuellement grâce à une analyse complète des parcelles par des capteurs, mais elle nécessite la densification du réseau existant pour être pleinement opérationnelle.   

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles