Abaaoud projetait de se faire exploser à La Défense

Abdelhamid Abaaoud avait prévu de se faire exploser avec un autre jihadiste, le 18 ou le 19 novembre à La Défense près de Paris.

La Belgique a inculpé un cinquième homme lié aux attentats de Paris et un mandat d'arrêt international a été délivré contre Mohamed Abrini, un homme aperçu avec Salah Abdeslam, toujours introuvable, quelques jours avant les attentats. Bernard Cazeneuve a annoncé que 1 233 perquisitions avaient été menées dans le cadre de l'état d'urgence. François Hollande est à Washington pour rallier Barack Obama à son combat contre Daesh.

21h23 : Nouvelles frappes de Rafale

Des Rafale ont frappé mardi un centre de commandement de Daesh, à Tal Afar, à environ 45 km à l'ouest de la ville irakienne de Mossoul, a indiqué une source française. «On a frappé un centre de commandement et la cible a été atteinte», a indiqué cette source, précisant que les Rafale avaient décollé du porte-avions français Charles de Gaulle déployé en Méditerranée orientale. A Paris, l'état-major français précisait que la frappe avait été menée avec l'US Airforce.

20h57 : Valls invité du «Petit journal»

«C'est un débat qui ne touche pas que la France, qui touche l'Europe, et qui touche le monde: ce salafisme, cet islamisme radical, est né de l'islam. Et il faut que l'islam, et c'est un défi considérable, soit capable de se mettre debout pour couper toute complaisance vis-vis de ces terroristes.C'est très important que dans le monde, et bien sûr en France, des voix continuent à s'élever dans l'islam comme cela a été fait ces derniers jours disant: tout cela n'a rien à voir avec l'islam, mais comme c'est né au sein de l'islam aussi, il faut couper cette branche.» a déclaré Manuel Valls invité du «Petit journal» de Canal+. «L'Arabie saoudite, contrairement à ce que j'ai lu ici ou là, ne finance pas Daech, au contraire, elle le combat», a-t-il ajouté.

20h07 : le logeur d'Abaaoud incarcéré

Le parquet a annoncé que le logeur d'Abaaoud avait été mis en examen et incarcéré ce mardi.

19h36 : ce que l'on sait de Mohamed Abrini

Mohamed Abrini, 30 ans, a été identifié en compagnie de Salah Abdeslam deux jours avant les attentats de Paris. Il a été filmé le 11 novembre vers 19h dans une station-service de Ressons (Oise) au volant de la Clio qui a servi deux jours plus tard à commettre les attentats. Décrit comme "dangereux et probablement armé", l'homme est "activement recherché par les services des polices belges et françaises", selon l'avis de recherche publié simultanément par la police fédérale belge. Né le 27 décembre 1984, Mohamed Abrini "mesure 1m75 et est de corpulence athlétique, il a la peau mate, les yeux bruns, les cheveux foncés et le visage fin", selon la description de la police, qui diffuse des photos dans son appel à témoins.

abrini2.jpg

abrini1.jpg

19h14 : Abaaoud projetait de se faire exploser à La Défense 

Abaaoud et un complice projetaient de se faire exploser à La Défense le 18 ou le 19 novembre selon le procureur de Paris, François Molins, sans donner davantage d'informations.

19h10 : Jawad Bendaoud pourrait être placé en détention

Le parquet a requis la détention provisoire, à l'issue de six jours de garde à vue, pour le logeur présumé d'Abdelhamid Abaaoud, Jawad Bendaoud.

19h03 : les avancées de l'enquête sur les attentats de Paris

François Molins a indiqué que six magistrats antiterroristes étaient saisis de l'enquête. Lors d'une conférence de presse, il a confié qu'Abdelhamid Abaaoud était revenu sur les scènes de crime après les attentats et notamment à proximité du Bataclan alors même que la prise d'otages était encore en cours. Les investigations téléphoniques menées au soir des attentats ont par ailleurs permis de déterminer qu'Abdelhamid Abaaoud avait été en contact avec Bilal Hadfi, l'un des kamikazes du Stade de France. Le kamikaze de l'appartement de Saint-Denis est peut-être le 3e homme du commando des terrasses. Mais en définitive, il y a bien deux hommes en fuite, Salah Abdeslam et Mohamed Abrini qui pourrait être l'artificier des attentats de Paris. Ces deux derniers ont a été vu ensemble dans une station-service de l'Oise, le 11 novembre dernier. Franco-belge, Mohamed Abrini fait l'objet depuis quelques heures d'un mandat d'arrêt international.

18h24 : "Nous sommes tous Français" lance Obama

Onze jours après les pires attentats jamais perpétrés en France, le président Obama a affirmé que les Etats-Unis et la France étaient "unis" et "solidaires" dans la lutte contre le terrorisme. "Nous sommes tous Français", a-t-il lancé, en français.

18h18 : un nouveau mandat d'arrêt international lancé

La justice belge a lancé un mandat d'arrêt international contre un homme de 30 ans, Mohamed Abrini, identifié le 11 novembre en compagnie du suspect clé Salah Abdeslam comme étant au volant de la Clio qui a servi deux jours plus tard aux attentats de Paris, a annoncé le parquet fédéral mardi dans un communiqué confirmant ainsi une information d'I-Tele qui affirme que les deux hommes ont été filmé le 11 novembre vers 19h dans une station-service de Ressons (Oise, nord de Paris). Décrit comme "dangereux et probablement armé", l'homme est "activement recherché par les services des polices belges et françaises", selon l'avis de recherche publié par la police fédérale.

 

18h16 : un cinquième homme inculpé

Un homme interpellé lundi en Belgique a été inculpé pour "assassinats terroristes", ce qui porte à cinq le nombre de personnes placées en détention préventive dans l'enquête menée en Belgique depuis les attentats de Paris. Cet homme doit répondre du chef de "participation aux activités d'un groupe terroriste et d'assassinats terroristes".

17h41 : l'itinéraire de Salah Abdeslam se précise

Selon I-Tele, Salah Abdeslam a été localisé quelques jours avant les attentats du 13 novembre. Une première fois grâce à sa carte bancaire, le 11 novembre autour de 19h, dans une station-service de l’Oise sur l'A1. Le portrait d’un deuxième homme, aux côtés de Salah Abdeslam, a pu être obtenu grâce aux images de vidéosurveilllance. Il a aussi été repéré le 13 novembre, trois heures avant les attentats sur la plateforme ADP de Roissy.

17h39 : Olivier Corel, alias l'"émir blanc" placé en garde à vue

Olivier Corel, 69 ans, a été placé en garde à vue mardi en fin d'après-midi pour détention illégale d''"un fusil de chasse classé catégorie D". Cet imam salafiste est le mentor présumé de plusieurs jihadistes toulousains, de Mohamed Merah à Fabien Clain, dont la voix a été identifiée dans la revendication des attentats de Paris et Saint-Denis.

15h54 : 1 233 perquisitions depuis le début de l'état d'urgence

Bernard Cazeneuve annonce à l'Assemblée nationale que 1 233 perquisitions ont été menées dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attentats de Paris, conduisant à 165 interpellations et à la saisie de 230 armes. Près de la moitié des 230 armes récupérées "sont des armes longues et des armes de guerre, ce qui témoigne de l'efficacité des perquisitions qui ont été conduites pour mettre hors d'état de nuire des individus", a dit le ministre de l'Intérieur. Les 165 interpellations ont débouché sur 124 gardes à vue. Enfin 266 assignations à résidence ont été prononcées.

15h50 : Zahia pose poitrine à l’air en Marianne

Zahia Dehard aspire à devenir un symbole national. L’ex-call girl a publié une photo d’elle en Marianne, et toute poitrine dehors, pour répondre aux attentats.

15h05 : Hollande arrive aux Etats-Unis

Le président de la République François Hollande est arrivé aux Etats-Unis pour rencontrer Barack Obama.

 

14h59 : fausse alerte dans le métro parisien

La station de métro parisienne République a été fermée à la demande de la police de 13h15 à 14h15 et a provoqué l'interruption partielle du trafic sur cinq lignes de métro. Des annonces dans les stations faisient état d'un "colis suspect". Sur son site internet, la RATP évoque des "mesures de sécurité". La station République est de nouveau ouverte et le trafic sur les lignes 3, 5, 8, 9 et 11, partiellement interrompu pendant une heure, reprend progresivement.

14h36 : les parlementaires tenus informés sur l'état d'urgence

Les responsables parlementaires vont rencontrer chaque semaine alternativement le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur au sujet de l'application de l'état d'urgence, indique Hugues Fourage, porte-parole des députés socialistes. Dans le cadre du vote la semaine dernière sur la prolongation pour trois mois de l'état d'urgence, un amendement disposant que "l'Assemblée nationale et le Sénat sont informés sans délai des mesures prises par le gouvernement pendant l'état d'urgence" avait été adopté.

14h31 : Perquisition chez "l'émir blanc" de la filière d'Artigat en Ariège

Olivier Corel, dit "l'émir blanc" de la filière d'Artigat en Ariège, était directement visé par une perquisition conduite mardi matin par d'importantes forces de police et de gendarmerie.

14h21 : le trafic du métro parisien perturbé

Plusieurs lignes du métro parisien passant par la station République sont partiellement interrompues ce mardi par mesure de sécurité indique la RATP à DirectMatin.fr. Une station a été fermée "à la demande de la police" précise l'AFP.

13h12 : Le Conseil français du culte musulman va mettre en place une «habilitation» des imams

Anouar Kbibech, le président du CFCM, annonce la mise en place d'une «certification» des imams qui sera délivrée par le Conseil français du culte musulman.

12h17 : le procureur de Paris tiendra une conférence de presse ce mardi à 18h30

Le procureur de la République François Molins tiendra une conférence de presse ce mardi sur les suites de l'enquête sur les attentats du 13 novembre.

11h04 : les producteurs de spectacle réclament un plan d'aide de 50 millions d'euros

Les producteurs, les diffuseurs et les gérants de salles de spectacles musicaux réclament un plan de soutien au secteur de 50 millions d'euros pour les aider à faire face aux conséquences des attentats et aux dépenses de sécurité, a indiqué leur syndicat.

10h58 : Gérald Darmanin appelle à la création d'un Islam de France

Le député du Nord (Les Républicains) appelle à une réforme de la loi de 1905 et à la création d'un «consistoire musulman» pour créer un véritable Islam de France et éviter une «guerre civile religieuse», dans une tribune publiée dans le quotidien Libération.

10h00 : Ghost Security Group traque Daesh sur le Web

Après Anonymous, un autre collectif de pirates, le Ghost Security Group, entend lui aussi faire la chasse aux groupes terroristes sur le Web.

08h38 : Le logeur présumé d'Abaaoud déféré devant la justice

Jawad Bendaoud, l'homme soupçonné d'avoir fourni un logement de repli à Abdelhamid Abaaoud et à un autre assaillant non identifié, a été déféré et va être présenté à un juge ce mardi, a indiqué une source judiciaire. Jawad Bendaoud avait été arrêté le 18 novembre dans la rue, à proximité immédiate de l'appartement de Saint-Denis pris d'assaut par les policiers.

08h37 : Des portiques de sécurité pour le Thalys vont être installés à Lille et Paris

Le gouvernement a pris la décision d'«installer les portiques pour le Thalys», qui relie notamment la France, la Belgique et les Pays-Bas, «à Lille et à Paris avant le 20 décembre», a indiqué sur France Inter la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. Cette mesure, décidée à la suite des attentats de Paris, sera aussi instaurée à Bruxelles, à Amsterdam et à Cologne (Allemagne), et «au besoin, la France installera les portiques pour qu'ils soient cohérents avec ceux qui sont installés à Paris», a ajouté la ministre qui a aussi la tutelle des transports.

07h00 : Baisse d'activité chez un tiers des PME depuis les attentats

Un tiers des petites et moyennes entreprises ont observé une baisse d'activité après les attentats de Paris, et 44% d'entre elles craignent des conséquences économiques à plus long terme, selon une enquête réalisée par la CGPME

03h05 : La presse juge une action au sol contre Daesh inévitable

Une intervention au sol contre Daesh est inévitable pour la presse, qui juge les bombardements actuels «utiles mais insuffisants».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles