COP21 : des coeurs verts dans les rues de Paris

"Dessine moi un coeur vert pour le climat" veut permettre aux citoyens de s'exprimer lors de la COP21. [Capture d'écran Facebook]

Dimanche, jour de l'ouverture de la COP21 au Bourget, des coeurs verts fleuriront dans les rues de Paris. "Dessine moi un coeur vert pour le climat", entend permettre aux citoyens d'envoyer un message aux dirigeants rassemblés au Bourget, en recouvrant les murs et les trottoirs de dessins.

Emilien Clercq-Roques et Léa Pauc ont lancé cette initiative après avoir appris que la grande marche pour le climat, qui devait se tenir dimanche, a été annulée suite aux attentats de Paris. Comme eux, de nombreux militants de la cause environnementale et citoyens sensibles à ces questions ont été déçus d'apprendre que l'espace d'expression qui leur avait été réservé était supprimé.

"Nous avons cherché un moyen de pouvoir affirmer notre investissement et notre intérêt à la question environnementale à l'approche de la COP21, explique Emilien Clercq-Roques. Nous nous sommes arrêtés sur le coeur vert, symbole de la marche pour le climat. L'idée est de dessiner des coeurs vert partout dans Paris, sur les grands axes, les places symboliques, sur le trajet initial de la marche. Le tout avec de la craie verte, des bombes de peinture à craie, ou des peintures artisanales avec de la fécule de maïs et du colorant alimentaire, car il nous paraît essentiel d'exprimer notre opinion tout en respectant nos valeurs profondes. La solution n'est pas de marquer définitivement les murs des villes, mais marquer profondément les consciences".

Envoyer un message aux dirigeants

"Dessine moi un coeur vert pour le climat" entend ainsi envoyer un message aux dirigeants réunis au Bourget, afin qu'ils prennent en compte l'attente de la population en termes de mesures fortes en faveur du climat. "Il nous paraît très important de se mobiliser car aucune décision réellement courageuse n'a été prise depuis les premiers sommets environnementaux. Les accords de Kyoto de 1996 sont à peine respectés, et il n'y a pas vraiment de sanction contre les pollueurs, si ce n'est des amendes dérisoires qui ne sont pas prohibitives", déplore Emilien.

Au-dela des questions environnementales, c'est la démocratie que veulent promouvoir Emilien Clercq-Roques et Léa Pauc : "Nous n'espérons d'avantage de ce happening de prendre le pli des mobilisations citoyennes, apprendre aux gens à se réunir et à faire valoir leurs parole, se réunir nous même et trouver des solutions ensemble, plutôt que d'attendre que les solutions viennent d'en haut. Nous voulons trouver un moyen et rendre nos société plus démocratiques et nos représentants plus représentatifs de nos valeurs".

Toutes les informations sont sur la page Facebook de l'évènement.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles