Le rythme des frappes contre Daesh "sera accéléré"

François Hollande a annoncé jeudi que le rythme des frappes alliées contre l'organisation Etat islamique en Irak et en Syrie serait "accéléré", lors de ses voeux au corps diplomatique.

"Le rythme des interventions sera accéléré et la France y prend toute sa part", a déclaré le chef de l'Etat français à l'Elysée, précisant que "le pilotage des actions sera également renforcé" avec "des réunions régulières", la première "dès le mois prochain à Bruxelles".

Mercredi, a-t-il rappelé, "les sept principaux contributeurs de la coalition se sont réunis à Paris autour du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian", leur stratégie étant "réaffirmée".

"Elle passe par la libération des villes de Raqa, en Syrie, et de Mossoul, en Irak, parce que c'est là que se situent les centres de commandements de l'Etat islamique", a-t-il enchaîné.

François Hollande a noté qu'au cours de cette réunion avait également été "réaffirmée" la "volonté (...) d'apporter notre soutien aux forces arabes et kurdes qui combattent Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique, NDLR) au sol".

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles