Paris : des pavés à changer… et à recycler

Environ 10 000 tonnes de pierre sont récupérées chaque année.[LUDOVIC MARIN / AFP]

Ils font le charme des Champs-Elysées et de la place de la Bastille. Mais les authentiques pavés parisiens sont peu à peu retirés à d’autres endroits, avant d’être recyclés.

La mairie de Paris doit faire le point sur le sujet ce vendredi, au centre de recyclage de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne). Selon la ville, ces pièces de granit sont en effet «peu adaptées aux contraintes de la voirie moderne» (couloirs de bus, pistes cyclables…), contrairement au bitume.

A lire aussi : Le jour où les carrières sont devenues les catacombes

Environ 10 000 tonnes de pierres doivent ainsi être récupérées chaque année, et quitter la route pour être réutilisées dans les espaces verts (en bordures de jardins, par exemple), les berges de Seine ou encore sur les sites historiques. Et en cas de surplus, la ville s’offre le droit d’en faire la revente aux autres villes de l’agglomération. Cette stratégie de recyclage intervient dans le cadre du plan «zéro déchet», adopté en début de l’année.

Pour l'anecdote, l'une des premières rue pavées de Paris, la rue Pavée, dans le Marais, ne l'est plus depuis longtemps.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles