L’ADN de Jawad Bendaoud retrouvé sur un composant de gilet explosif

Le logeur assure qu'il n'a pas aidé les deux terroristes à préparer le gilet explosif. [BFMTV / AFP]

TF1 révèle que des traces ADN de Jawad Bendaoud, le logeur des terroristes des attaques du 13 novembre, ont été retrouvées sur un composant d’un gilet explosif.

Selon un rapport de Sous-direction anti-terroriste remis aux juges d’instruction chargés de l’enquête sur les attentats de Paris, que la chaîne a pu consulter, l’ADN de Jawad Bendaoud a été identifié sur du ruban adhésif ayant servi à relier deux fils électriques du gilet explosif porté par l’un des kamikazes de l’assaut de Saint-Denis.

A lire aussi : Bendaoud «se doutait» qu'il logeait des terroristes

Ce même ruban portait également des traces génétiques d’Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attaques, et de Chakib Akrouh, membre du commando des terrasses. Les deux terroristes, qui s’étaient cachés dans l’appartement de Jawad Bendaoud sont décédés lors de l’assaut du RAID.

Bendaoud assure ne pas avoir préparé le gilet

Les juges d’instruction doivent désormais déterminer dans quelles circonstances, l’ADN du logeur s’est retrouvé sur ce ruban adhésif. Lors d’un interrogatoire mené le 16 juin dernier, Jawad Bendaoud a assuré que le ruban se trouvait déjà à son domicile et qu’il n’a pas aidé les deux jihadistes à préparer le gilet explosif.

Jawad Bendaoud a été mis en examen le 24 novembre pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles