La mère d’Hasna Aït Boulahcen réclame «justice»

Hasna Aït Boulahcen est décédée lors de l'assaut de Saint-Denis le 18 novembre dernier. [Capture d'écran iTélé]

La mère d’Hasna Aït Boulahcen affirme dans un reportage de France 3 que sa fille «a été tuée gratuitement» le 18 novembre dernier lors de l’assaut de la police contre l’appartement de Saint-Denis.

«Pourquoi ils ont tué Hasna ? Elle a crié "au-secours, au-secours, laissez moi sortir". Pourquoi la police ne l’a-t-elle pas laissé sortir ?», souligne-t-elle devant les caméras, affirmant vouloir «la justice» pour sa fille.  

Elle «était perdue»

Interrogée sur le rôle déterminant qu’a joué Hasna Aït Boulahcen en trouvant le logement de Saint-Denis qui a servi de planque à son cousin Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris, la mère assure que sa fille n’était pas une terroriste. Et d'expliquer : «Hasna était fragile, naïve. Elle était perdue».

A lire aussi : Hasna Aït Boulahcen n'a toujours pas été enterrée

En janvier, la famille de la jeune femme de 26 ans avait déposé une plainte contre X auprès du pôle antiterroriste de Paris, qui n’a pas abouti. Selon France 3, la famille veut maintenant saisir le tribunal de Bobigny pour «meurtre» et «non-assistance à personne en danger». 

Hasna Aït Boulahcen, qui s'était radicalisée brutalement quelques mois avant les événements, est décédée le 18 novembre lors de l'assaut alors qu'elle se trouvait avec les terroristes Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh dans l'appartement qu'elle avait loué.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles