Mayenne : un ex-membre du GIA assigné à résidence en fuite

Merouane B. était assigné à résidence à Evron (Mayenne) depuis décembre dernier. [Capture Google Street View]

Un ancien membre du GIA (Groupe islamique armé) condamné en France pour terrorisme et assigné à résidence depuis décembre dernier à Evron (Mayenne) aurait pris la fuite.

L’homme de 42 ans ne s’est pas présenté à la gendarmerie ce jeudi pour le premier de ses quatre pointages quotidiens dans le cadre de son assignation à résidence. Les forces de l’ordre se sont immédiatement rendues à son domicile mais il ne s’y trouvait pas. Ses affaires auraient également disparu, rapporte France Bleu

Mandat de recherches international

Selon le Courrier de la Mayenne, le centre-ville d’Evron a été bouclé pendant plusieurs heures mais Merouane B. demeure introuvable. Un mandat de recherche international aurait été délivré et l’enquête confiée à la gendarmerie locale.

A lire aussi : Expulsion de deux Marocains qui projetaient des attaques à Metz

Franco-Algérien, Merouane B. est un ancien membre du GIA. En 2006, il a été condamné à dix ans de prison dans le cadre de l’affaire des «filières tchétchènes» qui voulaient commettre des attentats en France. En 2011, ce père de quatre enfants est libéré et placé en liberté surveillée. Condamné à mort par contumace en Algérie, la Cour européenne des droits de l’homme a refusé son extradition. Ses nombreuses demandes d’asile n’ayant pas abouti, il demeure assigné à résidence depuis sa libération. Il est notamment passé par la Savoie, le Gers, la Charente-Maritime, le Maine-et-Loire, le Finistère et l’Aveyron.

Lors de son passage en Bretagne, Merouane B. avait déjà pris la fuite avant d’être rattrapé par les forces de l’ordre. Il avait alors été condamné à quatre mois de prison ferme. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles