Un plan de lutte contre la maladie de Lyme

La tique est un acarien géant se nourrissant de sang.[BERTRAND GUAY / AFP]

Le gouvernement a lancé ce jeudi un plan national pour faciliter et améliorer la prise en charge des personnes souffrant de la maladie de Lyme, transmise par la tique, acarien géant se nourrissant de sang.

Ce plan comprend notamment le développement de nouveaux tests de diagnostic, une meilleure formation des médecins ou encore une information du public des dangers liés aux tiques. «Il vise à éviter le sentiment d'abandon et l'errance thérapeutique auxquels sont confrontés des malades de Lyme», a précisé la ministre de la Santé Marisol Touraine, dans un communiqué publié à l'issue d'une rencontre avec les associations de patients.

A lire aussi : Qu'est ce qu'un lupus, la maladie dont souffre Selena Gomez ?

Difficile à identifier dans ses formes tardives

Ces dernières, dont l'association Lyme sans frontières, critiquent en effet la prise en charge insuffisante de cette pathologie infectieuse, évoquant de nombreux malades «non diagnostiqués ou mal soignés».

Transmise via une morsure de tique infectée par une bactérie, cette maladie se guérit facilement lorsqu'elle est prise tôt mais est difficile à identifier dans ses formes tardives, car ses symptômes peuvent être nombreux et ne sont pas spécifiques de cette affection (maux de tête, rougeurs, douleurs articulaires, etc.).

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles