Paris : la «salle de shoot» accueille ses premiers usagers ce lundi

La salle pourra accueillir entre 150 et 200 personnes par jour. La salle pourra accueillir entre 150 et 200 personnes par jour.[© PATRICK KOVARIK / POOL / AFP]

C’est ce lundi 17 octobre 2016 que la salle de consommation à moindre risque (SCMR) doit ouvrir à l'hôpital Lariboisière, rue Ambroise-Paré (10e). Une première en France.

Après plusieurs années de controverse, la salle de consommation à moindre risque (SCMR) accueille en effet dès lundi ses premiers toxicomanes.

Rattachée à l’hôpital Lariboisière (10e), elle peut prendre en charge «environ 150 personnes, pour 400 passages par jour», estime Céline Debaulieu, coordinatrice de la salle et membre de l’association Gaïa en charge du projet.

A lire aussi : Paris : la "salle de shoot" ouvrira ses portes à Lariboisière

Lors de leur premier passage, les usagers évoqueront anonymement avec une assistante sociale leurs habitudes de consommation.

Ils devront ensuite présenter leurs propres drogues - pour prévenir les éventuels deals à l'intérieur - afin d’obtenir l’accès aux deux espaces de consommation, celui des drogues injectées et celui des drogues inhalées.

Ils passeront enfin par l’espace de repos afin «de temporiser entre deux prises», explique la coordinatrice, qui parle d'une «pause conviviale qui permet de solliciter les intervenants, de créer de l'interaction». 

Dans un premier temps, 22 personnes – dont un agent de sécurité – seront présentes en permanence sur les lieux, sept jours sur sept. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles