Forcené abattu par la police en Isère : levée de la garde à vue des cinq policiers

Les cinq fonctionnaires ont été relâchés après avoir été entendus par l'IGPN.[JEAN-PIERRE CLATOT / AFP]

La garde à vue des cinq policiers impliqués dans la mort d'un forcené, vendredi soir à Echirolles (Isère), a été levée samedi à 14H00, a indiqué le parquet de Grenoble.

Les cinq fonctionnaires, qui invoquent la thèse de la légitime défense, ont été entendus par l'IGPN (Inspection générale de la police nationale) et la police judiciaire. L'enquête pour homicide volontaire se poursuit, a ajouté le parquet.

A lire aussi : Isère : un forcené abattu par les forces de l’ordre : cinq policiers en garde à vue

Ce vendredi soir, un forcené de 52 ans avait été abattu par les forces de l'ordre : l'homme, semble t-il sous l'effet de l'alcool, aurait menacé son voisin avec une machette. A l'arrivée des policiers, il aurait sorti une arme de derrière son dos.

C'est alors que ceux-ci ont fait feu avec «un fusil d'assaut et au moins un pistolet automatique», selon le procureur de la République de Grenoble. L'homme a reçu «plusieurs projectiles dans le thorax et dans la tête». Une autopsie a été ordonnée «pour déterminer la trajectoire» des balles.

Contactée par RTL, sa femme parle d'une «bavure policière». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles