Yvelines : la justice confirme la fermeture d'une mosquée

La justice a confirmé jeudi la fermeture administrative d'une mosquée d'Ecquevilly.[AFP]

La justice a confirmé jeudi la fermeture administrative d'une mosquée d'Ecquevilly, considérée comme "un lieu de référence influent de la mouvance salafiste" par le préfet des Yvelines, ce que contestaient les responsables du lieu de culte, a-t-on appris de leur avocat.

Le tribunal administratif de Versailles avait été saisi selon une procédure d'urgence par l'Association islamique Malik ibn Anas, qui gère cette mosquée dans cette commune de 4.000 habitants proche des Mureaux et de Mantes-la-Jolie, deux villes connues notamment pour leurs quartiers sensibles.

A lire aussi : 15.000 islamistes surveillés par la France

L'avocat de l'association, Me Vincent Brengarth, a indiqué jeudi soir à l'AFP qu'il allait déposer un recours contre cette décision. La salle de prière est fermée depuis le 2 novembre à la suite d'un arrêté préfectoral, qui considère notamment qu'elle est "un lieu de référence influent de la mouvance salafiste (...) prônant un islam rigoriste".

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles