Paris : la RATP expérimente des chiens renifleurs pour traquer les colis suspects

Le conducteur du chien et son animal patrouillent désormais au sein d'un groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GPSR) Le conducteur du chien et son animal patrouillent désormais au sein d'un groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GPSR).[© RATP]

Depuis le 1er décembre, cinq chiens renifleurs se relaient sur le réseau de la RATP, formés à la recherche d'explosifs, afin de traquer les colis suspects. Grâce à eux, le temps d'intervention devrait être divisé par deux.

Deux brigades composées d’un chien renifleur et de son maître, certifiées par la direction générale de l'aviation civile, sont désormais intégrées aux patrouilles dans les couloirs de la RATP, a indiqué la régie hier.
 
Il s’agit d’une expérimentation test d'une durée de six mois afin d’améliorer la gestion des colis suspects. Elle est déjà menée dans huit gares du RER A et trente-deux ­stations de métro.
Sept incidents de bagages abandonnés sont signalés en moyenne chaque jour sur le réseau, soit une hausse de 60 % au premier semestre 2016 par rapport à la même période en 2015.Mais ces signalements génèrent de lourdes conséquences pour les voyageurs, avec 40 minutes d'interruption de trafic pour chaque objet déclaré suspect par la police.
 
Grâce aux services des agents prestataires, la RATP entend ­réduire de moitié le temps d’intervention moyen pour lever le doute sur ces colis, espérant mettre moins de 25 minutes.

ratp-cs-285x385-vecto_emma_1.jpg

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles