Attentat de Nice : une seconde attaque était-elle prévue le 15 août ?

«C. et ses amis sont prêts pour le mois prochain», a écrit l'auteur de l'attentat de Nice à l'un des complices présumés, quelques minutes avant de passer à l'acteur. [AFP / ARCHIVES]

Les forces de l’ordre chargées de l’enquête sur l’attentat du 14 juillet à Nice s’interrogent sur la possibilité qu’un second attentat ait été prévu pour le 15 août, soit un mois après.

Selon les informations de BFMTV, les enquêteurs de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) et de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) ont en effet relevé plusieurs indices troublants.

Il y a d’abord deux textos échangés le 6 juillet par deux complices présumés de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, l’auteur de l’attaque au camion du 14 juillet. Les deux hommes sont aujourd’hui mis en examen pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle». Dans un premier message, envoyé à 21h54, il est écrit «14/7/16», comme la date de l’attentat. Le second message, envoyé à 22h04, contient lui les chiffres «15/8/16». Ce qui pourrait ainsi correspondre à la date du 15 août.

A lire aussi : La menace terroriste «reste très élevée» en France

Ils «sont prêts pour le mois prochain»

En outre, le soir du 14 juillet, quelques minutes avant de passer à l’acte, Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait envoyé un message pour le moins explicite à l’homme soupçonné de lui avoir fourni des armes : «C. et ses amis sont prêts pour le mois prochain».

Enfin, en épluchant le téléphone portable du terroriste, les enquêteurs ont retrouvé des photos prises le 15 août 2015 sur la Promenade des Anglais. Des clichés qui pourraient avoir servi de repérages.

Jusqu’à présent, les complices présumés de Mohamed Lahouaiej Bouhlel n’ont fourni aucune explication aux autorités sur ces éléments. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles