Un ancien gendarme de haute-montagne se tue sur le Pic du Midi

La victime était parti reconnaître un versant du sommet.[JOSE NAVARRO / AFP]

Le corps sans vie d'un ancien gendarme rompu aux activités de haute montagne a été retrouvé mercredi matin sur un flanc du Pic du Midi.

Retraité du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) du département, l'homme, âgé de 53 ans, était manifestement parti repérer le versant nord du Pic du Midi (Hautes-Pyrénées), mardi, dans le cadre de ses activités de moniteur de ski de l'ESF et de guide de haute montagne.

A lire aussi : Pourquoi fait-il plus froid quand l’altitude augmente ?

Ne le voyant pas revenir, ses proches avaient prévenu les secours dès mardi soir, vers 21h30. Ces deniers ont engagé dans la nuit des recherches sur le secteur avec une quinzaine de gendarmes et un hélicoptère, jusque tard dans la nuit. Sans succès.

Une chute de plusieurs centaines de mètres

Les recherches ont repris mercredi au lever du jour. Et sur la foi d'un témoin qui l'avait vu s'engager dans le couloir dit «des poubelles» et de plusieurs indices au sol, la victime a été retrouvée en milieu de matinée dans le dernier tiers de la descente.

A lire aussi : Les naufragés du pic du Midi

Le gendarme a vraisemblablement fait une chute accidentelle de plusieurs centaines de mètres et heurté des rochers. Son corps a été hélitreuillé et remis à la famille. L'homme était père de trois enfants.

Une enquête a été ouverte pour préciser les circonstances de cet accident. Elle a été confiée au PGHM de Pierrefitte-Nestalas dont il avait été comandant-adjoint, et à la brigade de Bagnères-de-Bigorre.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles