Plus de 60% des auto-écoles mentent sur leurs taux de réussite

Pour le Permis B, 17,8% des auto-écoles donnent des statistiques totalement déconnectées de la réalité avec des écarts supérieurs à 20 points.[[Jean-Francois Monier / AFP/Archives]]

En sa basant sur des données de 2015, l'organisation UFC-Que Choisir a découvert que 63% des auto-écoles mentaient sur leur taux de réussite à l'examen du code, 69% pour l'examen de la route.

«Le résultats est sans appel : les dérapages sont légion» peut-on lire au début de l'enquête de l'organisation. UFC-Que Choisir a réalisé en juin 2016 une grande enquête de terrain auprès de 1374 auto-écoles. Les chiffres de réussite affichés dans ces établissements ont été comparés aux données officielles du ministère de l'Intérieur concernant les taux de réussite dans chaque auto-école pour les examens du permis B et du code de la route. Les résultats dévoilent de très nombreux écarts, parfois importants.

A lire aussi : Sans permis, il emboutit la Maserati de son papa le soir du 31 décembre

63% des auto-école mentent sur la réussite de leurs élèves à l'examen du code, se laissant une marge de plus de cinq points avec la réalité des chiffres. 18% des écoles enquêtées avancent par exemple des taux s'éloignant de plus de vingt points de la réalité. 

Les plus gros abus concernent tout de même le taux de réussite à l'examen du permis B. Seules 31,3% auto-écoles enquêtées donnent des résultats conformes aux chiffres réels, et 17,8% donnent des statistiques totalement déconnectées de la réalité, avec un écart supérieur à vingt points. L'enquête propose quelques exemples effarants, comme cette auto-école qui a décidé de faire passer son taux de réussite de 50% à 90%.

auto_ecole_ufc_que_choisir.png

Un problème pour le client, comme pour la concurrence

UFC-Que Choisir souligne que les taux de réussite d'une auto-école «sont susceptibles de constituer une traduction chiffrée de la qualité de l'enseignement prodigué». Un client lambda choisira une école plutôt qu'une autre pour la différence de coûts, mais aussi pour la facilité avec laquelle il pourra obtenir code et permis de conduire par la suite.

Cette pratique mensongère nuit également à la concurrence entre les auto-écoles. Les meilleures (qui sont aussi celles qui trichent le moins selon l'enquête) sont ainsi concurrencées sur les taux de réussite par des établissement qui dans la réalité, ont pourtant de moins bons résultats qu'eux.

L'organisation a saisi la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes pour l'informer de son enquête et de ses résultat et demande la mise en place d'une information écrite obligatoire par les auto-écoles de leurs taux de réussite aux examens. UFC-Que Choisir a, en plus, mis en ligne une carte de la France recensant avec des chiffres officiels, les résultats des auto-écoles.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles