Deux ministres attendus ce mercredi en Guyane

Matthias Fekl (Intérieur) et Ericka Bareigts (Outremer) s'envoleront ce mercredi pour la Guyane. [jody amiet / AFP]

La situation va-t-elle se débloquer en Guyane, au lendemain de manifestations d'une ampleur exceptionnelle ?

Des ministres s'envolent mercredi pour Cayenne, satisfaisant une demande des protestataires, avec l'espoir de trouver une issue à la crise qui paralyse ce territoire depuis une semaine. Avant le départ de Matthias Fekl (Intérieur) et Ericka Bareigts (Outremer), Bernard Cazeneuve s'exprimera mercredi midi, en leur présence, depuis Matignon, sur la situation en Guyane.

Manifestation historique

Le rapport de force s'est précisé mardi, avec le succès de la «journée morte» en Guyane qui a donné lieu à «la plus grosse manifestation jamais organisée» sur le territoire, de l'aveu même de la préfecture. Entre 8.000 et 10.000 manifestants ont été comptabilisés par la préfecture à Cayenne et entre 3.500 et 4.000 à Saint-Laurent-du-Maroni, les deux plus grandes villes guyanaises.

«Le gouvernement prend acte que les rassemblements qui se sont tenus aujourd'hui n'ont fait l'objet d'aucun débordement et se sont déroulés dans un esprit d'apaisement», indiquait mardi soir Bernard Cazeneuve, à l'issue d'une réunion avec M. Fekl et Mme Bareigts.

La signature d'«un pacte d'avenir ambitieux» concrétisant les avancées en faveur de la Guyane, «pourrait intervenir dans les meilleurs délais», a-t-il estimé, appelant «chacun», et notamment les élus, à «prendre ses responsabilités» et à «s'associer» aux discussions «dans l'intérêt de la Guyane».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles