Le Pen veut interdire l'abattage des animaux sans étourdissement préalable

Marine Le Pen à Paris, le 24 avril 2017 [Patrick KOVARIK / AFP] Marine Le Pen à Paris, le 24 avril 2017 [Patrick KOVARIK / AFP]

Marine Le Pen a estimé mardi au marché alimentaire de Rungis que l'abattage des animaux de boucherie sans étourdissement préalable, pratiqué dans l'abattage casher comme halal, «devrait être interdit».

«Quasiment je crois 90% des abattoirs sont halal en Ile-de-France», a affirmé Marine Le Pen au pavillon des produits carnés de Rungis, où elle est arrivée à 6h du matin. «L'abattage sans étourdissement préalable, je suis désolée ça devrait faire l'objet d'un étiquetage. D'ailleurs je pense que l'abattage sans étourdissement préalable ça devrait être interdit», a-t-elle dit. Cette proposition ne figure pas dans les 144 engagements de la candidate pour la présidentielle.

En 2012, Marine Le Pen avait lancé une polémique en affirmant que «l'ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l'insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal». Les cultes juifs et musulman interdisent d'égorger des animaux morts, des pratiques d'égorgement sans étourdissement sont donc autorisées par dérogation pour les rituels casher et halal. Mais les défenseurs du bien-être animal assurent qu'il est particulièrement cruel d'abattre des animaux conscients.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles