Un refuge aurait euthanasié «massivement» des animaux

Selon l'association Animal Cross, un refuge de Pau aurait procédé à l'euthanasie de plus de 1.700 chiens et chats entre 2010 et 2013. Une audience s'est tenue ce mercredi devant la chambre de discipline de l'ordre national des vétérinaires, à Bordeaux.

La vétérinaire qui intervenait à cette époque dans cet établissement lié à l'association Défense de l'Animal - Confédération des SPA de France, différente de La Société Protectrice des Animaux (SPA), a notamment été entendue.

Selon l'association qui a porté plainte, en 2012 et 2013, plus de la moitié des animaux tués l'ont été avant le délai légal de dix jours. Ce refuge de Défense de l'animal «faisait à la fois fourrière et refuge, devait être une nouvelle chance pour les animaux, elle était devenue l’antichambre de la mort pour nombre d’entre eux», selon Benoît Homé, président d'Animal Cross.

De l'éther utilisé ? 

Ce sont des salariés et des témoins qui auraient alerté l'association sur les pratiques en cours dans ce refuge SPA de Pau. La gendarmerie aurait mené une enquête auparavant, que l'association estimé «baclée». Cette dernière s'est notamment basée sur les registres des entrées et sorties de fourrière des animaux pour établir le total d'animaux tués.

Par ailleurs, l'association accuse également la SPA de Pau d'avoir asphyxié des animaux avec de l'éther, une pratique interdite. Une décision devrait être rendue le 17 mai prochain. Animal Cross s’est également constitué partie civile auprès du tribunal de grande instance de Pau. L'établissement mis en cause a fermé en septembre 2015. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles