Le concert d'Ariana Grande à Paris sous haute surveillance

Trois jours après son concert de charité pour les victimes de l'attentat de Manchester Ariana Grande reprend sa tournée à Paris Trois jours après son concert de charité pour les victimes de l'attentat de Manchester Ariana Grande reprend sa tournée à Paris[Dave Hogan for One Love Manchester / One Love Manchester / AFP]

Deux semaines après l’attentat de Manchester, la chanteuse Ariana Grande sera sur scène mercredi soir à l’AccorHotels Arena à Paris. La Préfecture de police a mis en place des mesures exceptionnelles de sécurité.

Après son concert de charité One Love Manchester le 4 juin dernier, la chanteuse Ariana Grande est attendue ce mercredi soir à Paris pour la reprise de sa tournée mondiale le Dangerous Woman Tour, tournée que la star avait interrompue à la suite de l’attentat survenu à la fin de son concert au Manchester Arena le 22 mai dernier et qui a fait 22 morts, dont sept mineurs, et plus de cent blessés.

Dans un communiqué qui évoque « un contexte symboliquement fort », la préfecture de police a informé de la mise en place d’un « dispositif particulier de circulation et de sécurisation » autour de l'AccorHotels Arena. Depuis ce matin 7h, le stationnement est interdit sur le boulevard de Bercy, côté pair entre la place du Bataillon du Pacifique et la rue Corbineau. La circulation sera quant à elle complètement interdite sur l'ensemble du boulevard de Bercy à partir de 16h.

Devant l'AccorHotels Arena, des agents de sécurité et des policiers organiseront un « pré-filtrage » des spectateurs. Des patrouilles en civil seront quant à elles chargées de surveiller les accès aux parkings comme le réseau des transports en commun desservant l'AccorHotels Arena.

Ce matin des centaines de fans étaient déjà réunis devant l’enceinte. Très impatients malgré les récents attentats, certains avaient même dormi sur place pour être les premiers à entrer dans la salle à l’ouverture des portes.

«Si quelque chose est planifié, on ne peut pas y faire grand-chose», a déclaré à l'AFP une jeune fille de 19 ans originaire d'Irlande du nord et venue étudier à Paris. «J'appréhende vraiment mais je ne veux pas que cela m'empêche d'y aller». Pour son amie «ne pas aller au concert serait laisser les terroristes gagner».

Ariana Grande poursuivra sa tournée vendredi à Lyon avant de partir pour le Portugal, l'Espagne, l'Italie, le Brésil, le Mexique ou encore les Philippines.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles