Les 3 squelettes retrouvés dans l’Yonne ont plus de 100 ans

L’institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) sera chargé de déterminer leur datation qui pourrait prendre plusieurs jours.[AFP]

Les trois squelettes d’hommes mis au jour mercredi 7 juin à Gurgy (Yonne) lors de travaux de terrassements réalisés dans une propriété privée ont plus de 100 ans.

 «Tout lien avec une affaire criminelle ou disparition récente est ainsi exclu et ces résultats permettent de clore l'enquête en cours», a précisé la procureure de la République Sophie Macquart-Moulin. De quoi écarter l'hypothèse de  potentielles victimes du tueur en série Emile Louis condamné à la réclusion à vie pour le meurtre de sept jeunes femmes à la fin des années 70 dans la région. Jusqu’à présent, les corps de seulement deux d’entre elles ont été retrouvées. 

L’entreprise en charge du chantier avait immédiatement prévenu la police qui avait procédé à l’extraction des ossements. L’institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) située à Pontoise, où avaient été transférés les squelettes, a été chargé de déterminer leur datation.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles