Polémique après les propos de Macron sur la surnatalité en Afrique

«Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien», avait lancé le président français. [LUDOVIC MARIN / AFP]

Des propos qui ne passent pas. Emmanuel Macron est au cœur d’une nouvelle polémique après des propos sur la surnatalité en Afrique.

Le président intervenait le 8 juillet dernier au G20 sur le sujet de l’Afrique. Estimant que le «défi de l’Afrique est civilisationnel», Emmanuel Macron a listé les problèmes qui se posent actuellement sur le continent : «Etats faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique…». «Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien», a-t-il alors souligné.

Une sortie polémique

Une petite phrase repérée par Politis et qui suscite la controverse dans le monde entier, notamment dans la presse. «Bien sûr, ce qu’a dit Emmanuel Macron est raciste», a ainsi estimé le site américain Quartz. Les internautes aussi ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux.

La polémique a d'autant plus pris de l'ampleur que ce n’est pas la première fois que le président Macron choque avec des propos jugés racistes. Le 1er juin dernier, une blague pour le moins douteuse sur les Comoriens avait déjà suscité la controverse. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles