Une fille de résistant expulsée de son logement à 85 ans

L'octogénaire a été expulsée à la suite de loyers impayés. L'octogénaire a été expulsée à la suite de loyers impayés. [© Youtube cruisecruise19]

Enfermée dehors : Nadine, 85 bougies, a été expulsée de son appartement parisien le 12 juillet dernier.

Cette retraitée mise sous tutelle a été laissée sur le trottoir avec, pour seule alternative, une adresse d'hôtel pour deux semaines maximum. Ancienne assistante des prix Nobel Irène et Frédéric Joliot-Curie, professeure d'université, auteure de nombreux livres de psychologie et fille de résistante, elle vivait depuis plus de trente ans quai de la Loire, dans le XIXe arrondissement de la capitale.

La responsabilité du tuteur ?

Pour éponger ses dettes auprès de l'Urssaf, l'octogénaire avait été contrainte de vendre son logement en 2006, signant un «bail à vie» avec le nouveau propriétaire contre un loyer de 750 euros, rapporte Le Parisien. Il était ainsi convenu que la senior y demeure jusqu'à son décès.

Sauf que les mois ont passé et les dettes se sont accumulées. «Un jugement d'expulsion a été prononcé en 2014 pour 4.000 euros d'impayés de loyer», explique Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l'association Droit au logement. Une situation qui aurait dû alerter le tuteur de Nadine, dont la mission consiste à gérer les biens de la personne représentée.

L'association n'a reçu de réponse ni de la préfecture ni de l'hôtel de ville, mais la solidarité des riverains, elle, a été quasi immédiate. Samedi dernier, ses proches, ses voisins et plusieurs membres d'associations se sont rassemblés au pied de son immeuble pour protester contre le sort réservé à cette «figure du quartier». Après avoir refusé de loger dans un hôtel d'urgence, Nadine a dormi dans un café associatif du quartier, avant d'être hospitalisée à Lariboisière (Xe).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles