Lots d’œufs contaminés au fipronil : ce qu’il faut savoir

Le fipronil est un pesticide utilisé pour éradiquer le pou rouge chez les poules.[AFP]

La France est à son tour touchée par la crise du fipronil, après la livraison dans le pays d'œufs contaminés par cet insecticide depuis les Pays-Bas.

Alors que plus d'un million d’œufs ont été déclarés impropres à la vente et à la consommation dans des pays voisins, le ministère de l'Agriculture avait jusque-là affirmé que la France n'était pas concernée. Lundi, il nous a appris que des lots ont bien été livrés sur le territoire. CNEWS Matin fait le point.

Qu’est-ce-que le fipronil ?

Le fipronil est un pesticide utilisé pour éradiquer le pou rouge chez les poules. Conçu par une société française en 1987 et mis sur le marché en 1993, il est depuis 2003 détenu par la société allemande BASF. Le produit a été interdit en France en 2004 en raison de sa toxicité sur les abeilles et certains oiseaux, avant d'être à nouveau autorisé par la Commission européenne dans le traitement des semences. Mais l'Union Européenne interdit toujours de l'utiliser dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire.

Quelles zones touchées sur le territoire ?

Le ministère de l'Agriculture a indiqué lundi en fin d'après-midi que treize lots d'œufs contaminés en provenance des Pays-Bas ont été livrés en France à deux établissements de fabrication de produits à base d'œufs de la Vienne et du Maine-et-Loire en juillet. Des millions d’œufs ont par ailleurs été retirés des étals au Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique et en Suisse.

Le 28 juillet, un élevage du Pas-de-Calais a été placé sous surveillance après le signalement par l'éleveur de l'utilisation de ce produit par son fournisseur belge, a rappelé le ministère en précisant qu'aucun oeuf issu de cet élevage n'a été mis sur le marché. Les résultats des analyses pour cet élevage seront connus à la fin de la semaine.

Quel impact sur la santé ?

«La présence de traces de fipronil ne constitue pas en soi un risque», a expliqué le ministère de l'Agriculture, en soulignant que «seules les analyses engagées permettront de déterminer si le niveau de contamination de ces produits est susceptible de présenter un risque pour la consommation». L'Organisation mondiale de la santé (OMS), de son côté, classe tout de même le fipronil «modérément toxique» pour l'homme parce qu'en grande quantité, il peut avoir des conséquences néfastes sur les reins, le foie et la thyroïde.

Selon le ministre belge de l'Agriculture, «une personne de 70 kg peut manger une quinzaine d'œufs avant même d'éprouver - à cause du fipronil - de potentiels problèmes de santé».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles