«Le racisme est aussi américain que le baseball» : une banderole fait polémique à Boston

La banderole a été affichée quelques minutes lors du match de baseball entre les Red Sox de Boston et les Athletics d’Oakland. [Capture d'écran Instagram]

Lors du match de baseball entre les Boston Red Sox et les Athletics d’Oakland, au Fenway Park (Boston), quatre spectateurs ont déployé mercredi 13 septembre une bannière polémique. Ils ont été exclus du stade. 

Sur la banderole, suspendue par des fans de l’équipe de Boston, les Red Sox, un message blanc sur fond noir : «le racisme est aussi américain que le baseball». 

En se rendant compte de la présence de ce message établissant le racisme comme une tradition américaine au même titre que le baseball, l’arbitre de la rencontre a consulté la sécurité du stade ainsi que les forces de polices présentes pour assurer la sécurité de la rencontre. 

Ces dernières ont rapidement retiré la banderole et ont exclu ses auteurs de l’enceinte sportive. Dans la foulée, les Red Sox ont publié un communiqué expliquant que les supporters ciblés avaient été exclus pour avoir affiché un message politique, en contradiction avec le règlement interne du club et de son stade.

Sortis sans heurts, ces derniers ont été retrouvés par le Washington Post, à qui ils ont expliqué être «un groupe de manifestant antiracistes blancs», souhaitant rappeler que «tout comme le baseball est fondamental pour la culture et l’histoire américaine, le racisme aussi». 

Sam Kennedy, le dirigeant de la franchise bostonienne, a pour sa part déclaré au Boston Globe que les supporters en question « se sentaient proche du mouvement Black Lives Matter». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles