Pour Michel Sapin, il ne faut pas confondre «maladresse» et agression sexuelle

Michel Sapin avait fait «claquer» la culotte d'une journaliste. [ALBERTO PIZZOLI / AFP]

L'ancien ministre des Finances Michel Sapin a été invité ce mardi, sur RTL, à revenir sur la polémique qui l'avait impliqué en 2016, remise en lumière par l'affaire Weinstein. Il avait été amené à s'excuser pour avoir «fait claquer» la culotte d'une journaliste qui s'était penchée.

«C'est un ministre qui, nous voyant pencée pour ramasser un stylo, ne peut retenir sa main en murmurant "ah mais qu'est-ce que vous me montrez là"», avaient raconté des femmes journalistes dans une tribune à Libération en 2015, avant que les journalistes Stéphanie Marteau et Aziz Zemouri ne révèlent un an plus tard, dans le livre L'Elysée Off (éd.Fayard) que le ministre en question n'était autre que Michel Sapin

Invité à revenir sur cet épisode, Michel Sapin a estimé qu'il ne faut «pas tout confondre», «il ne faut pas confondre une maladresse avec une agression sexuelle, il ne faut pas confondre un crime comme un viol avec autre chose». «La maladresse peut arriver à tout le monde, on s'en explique et s'en excuse. Mais il ne faut pas tout confondre, sinon on porte atteinte au combat des femmes qui est absolument indispensable.», a-t-il ajouté, setimant également que la parole se libère «et c'est tant mieux». 

En mai 2016, il avait finalement publié un communiqué pour présenter ses «sincères excuses» : «J’ai fait à une journaliste une remarque sur sa tenue vestimentaire en posant ma main sur son dos (...) Il n’y avait dans mon attitude aucune volonté agressive ou sexiste, mais le seul fait d’avoir choqué la personne en question démontre que ces paroles et ce geste étaient inappropriés. Et j’en ai été et en suis encore désolé.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles