Lupita Nyong'o accuse à son tour Harvey Weinstein

Lupita Nyong'o a été révélée par le film «12 years a slave». [DIA DIPASUPIL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

L'actrice Lupita Nyong'o vient s'ajouter à la liste des jeunes femmes victimes de harcèlement sexuel de la part du producteur Harvey Weinstein. Elle témoigne de ce qu'elle a vécu dans une tribune publiée par le New York Times. 

Affirmant avoir suivi avec attention les témoignages des femmes victimes de Harvey Weinstein, elle explique avoir «refoulé son expérience avec Harvey (Weinstein) au plus profond de (sa) mémoire, rejoignant la conspiration du silence qui a permis à ce prédateur d'agir pendant tant d'années.» «Je me suis sentie très seule quand ces choses sont arrivées et je me suis blamée, comme nombre d'autres femmes qui ont partagé leurs histoires», ajoute-t-elle. 

Mais comeme elle l'explique, ces témoigages ont fait ressurgir son passé refoulé, la poussant à prendre la plume pour témoigner à son tour. Les faits remontent à 2011, et se sont déroulés à l'occasion d'une cérémonie de récompenses à Berlin, alors que Lupita Nyong'o était encore étudiante à l'école d'art dramatique de Yale. Une connaissance de la jeune femme lui avait alors conseillé de rencontrer Harvey Weinstein, «le producteur le plus puissant de Hollywod». Une autre amie l'avait en revanche avertie : «C'est un homme qu'il est bon de connaître, mais sois prudente. Il peut être lourd.»

L'aspirante actrice contacte alors le producteur, prenant soin de l'appeller «Mr. Weinstein», mais ce dernier insiste pour qu'elle l'appelle par son prénom. Après une première rencontre, Harvey Weinstein invite Lupita Nyong'o à dîner. Une fois à table, il commande une vodka et un soda light. Mais lorsque la jeune femme demande un jus de fruit, le producteur la stoppe. «Harvey n'était pas satisfait de mon choix et a dit au serveur de m'apporter plutôt une vodka avec un soda light. J'ai refusé et dit que je voulais un jus. Mais finalement il s'est tourné vers le serveur et a dit "donnez lui ce que je vous ai dit de lui donner. C'est moi qui paie l'addition." J'ai souri et suis restée silencieuse. Le serveur est revenu avec une vodka et un soda light pour moi. Il l'a placé sur la table derrière mon verre d'eau. J'ai bu l'eau. Harvey m'a dit que je devais boire la vodka et le soda. Je lui ai dit que je ne voulais pas -"pourquoi pas" m'a-t-il demandé. - "Parce que je n'aime pas la vodka, et je n'aime pas le soda light, et je ne les aime pas ensemble" - Il a encore insisté pour que je boive. J'ai souri et refusé.»

Weinstein l'entraîne dans sa chambre

Harvey Weinstein a ensuite invité Lupita Nyong'o chez lui, où le producteur a commencé à lui montrer un film. «Au bout de 15 minutes, Harvey m'a dit qu'il voulait me montrer quelque chose. J'ai dit que je voulais fini de voir le film, mais il a insisté (...) Harvey m'a emmené dans sa chambre, et m'a annoncé qu'il voulait me faire un massage. J'ai débord pensé que c'était une blague. Ce n'était pas le cas. Pour la première fois depuis que je l'avais rencontré, je me suis sentie vulnérable. J'ai un peu paniqué et pensé que je pourrais lui faire un massage, ce qui me permettrait de garder le contrôle, de savoir exactement où étaient ses mains.»

Le producteur accepte. «J'ai commencé de masser son dos tout en essayent de gagner du temps afin de réfléchir à la manière de me sortir de cette situation. Après peu de temps il m'a dit qu'il voulait retirer son pantalon. Je lui ai dit de ne pas le faire, que cela me mettrait extrêmement mal à l'aise. Mais il s'est tout de même levé, donc je me suis dirigée vers la porte, disant que je n'était pas confortable avec ça.»

Quelques mois plus tard, alors que Harvey Weinstein lui avait fait miroiter un rôle dans une série HBO, Lupita Nyong'o accepte de dîner une nouvelle fois avec Harvey Weinstein. Mais après seulement quelques minutes, le producteur lui dit : «Ne tournons pas autour du pot. J'ai une chambre à l'étage ou nous pouvons terminer notre repas». «J'étais sous le choc. Je lui ai dit que je préférais manger dans le restaurant. Il m'a dit de ne pas être si naïve. Si je voulais être une actrice, je devais accepter de faire ce genre de choses. Il a dit qu'il était sorti avec telle ou telle actrice célèbre, et de regarder ce qu'il avait fait pour elles.» Quand l'actrice refuse la proposition, Harvey Weinstein lui répond : «Tu n'as pas idée de ce à côté de quoi tu passes». «Avec tout votre respect, je ne pourrais plus fermer l'oeil la nuit si je faisais ce que vous demandez, donc je vais refuser», lui répond Lupita Nyong'o.

Inquiète des répercussions de son refus pour la suite de sa carrière, la jeunedit à Weinstein, au moment de le quitter : «Je veux juste être sûre que tout est ok» - «Je ne sais pas pour ta carrière, mais ça va aller», lui répond-il, laisser planer le doute. 

Lors d'une nouvelle rencontre après la sortie du film «12 years a slave», qui l'a révélée au grand public en 2013, Lupita Nyong'o reoncontrera une nouvelle fois Weinstein, qui se dira impressionnée par sa carrière, et s'excusera de s'être mal conduit avec elle. En 2014, Harvey Weinstein lui proposera un rôle, insistant pour la rencontrer à Cannes. Elle refusera, sans oser révéler à ses collaborateurs la vraie raison de ce refus.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles