Raquel Garrido s'en prend aux journalistes «putes à clics»

Il faut dire que la rentrée de l'avocate et nouvelle chroniqueuse de Thierry Ardisson dans l'Emission Les Terriens du dimanche sur C8 a été plutôt agitée.[DENIS CHARLET / AFP]

Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon serait agacé par la série de polémiques déclenchée par la porte-parole du mouvement, Raquel Garrido, l'appelant à la retenue. Des propos vivement démentis par la principale intéressée sur Twitter.

Et l'avocate n'hésite pas à s'en prendre aux journalistes qu'elle qualifie de «putes à clics».

A l'origine de son coup de gueule, se trouvent les propos rapportés dans les colonnes Paris Match par l'un des proches du chef de file, selon lesquels Jean-Luc Mélenchon «n'en peut plus de devoir passer derrière...». Une confession reprise par d'autres médias au cours de la matinée.

Sur son profil Twitter, la porte-parole du mouvement a ainsi exprimé sa colère. « J'en connais plus d'un 'qui n'en peut plus' des journalistes menteurs. Quant à moi, vous me faites rire. Vous êtes de belles putes à clic», a-t-elle réagi.

Puis dans un second message, elle a explicitement accusé Valeurs Actuelles, BFMTV et RTL de «cyber-harcèlement».

Il faut dire que la rentrée de l'avocate et nouvelle chroniqueuse de Thierry Ardisson dans l'Emission Les Terriens du dimanche sur C8 a été plutôt agitée.

Entre les cotisations sociales impayées, ses justifications sur Snapchat avec le blogueur Jeremstar ou la polémique autour du logement social qu'elle occupe avec son conjoint et député Alexis Corbière, Raquel Garrido a fait couler beaucoup d'encre. Et sensiblement trop pour Jean-Luc Mélenchon.

Ainsi, des «appels à la retenue» auraient déjà été passés pour demander «du calme» à Raquel Garrido. Un message entendu puisque la porte-parole s'est faite plus discrète dans les médias ces jours-ci.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles