Bientôt un médicament pour lutter contre l’addiction au cannabis ?

11% des adultes de 18 à 64 ans sont des consommateurs de cannabis, soit 4,6 millions de personnes, selon l'OFDT. [AFP]

Les équipes du Neurocentre Magendie à Bordeaux ont l’espoir de mettre au point d’ici à 2024 une molécule pour soigner la dépendance au cannabis. En France, près d'un million de personnes souffre d’addiction à cette drogue.

Dirigée par le chercheur Pier Vincenzo Piazza, l’équipe bordelaise travaille en collaboration avec la société Aelis Farma, société de biotechnologie, créée en 2013 pour développer le traitement.

Pour comprendre comment les chercheurs travaillent sur cette molécule, il faut analyser les effets du cannabis sur le cerveau. Lorsqu’un consommateur fume cette drogue, le principe actif responsable des principaux effets est le THC.

Les effets sont différents et peuvent provoquer des sensations de plaisir, de relaxation mais aussi des pertes de mémoire. Une personne qui consomme beaucoup de cannabis va voir ses concentrations de THC très élevées et son cerveau va développer une molécule : la prégnénolone. Cette dernière a pour effet de «défendre l’organisme contre les effets du cannabis», comme le rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine.

4,6 millions de consommateurs en France 

Et c’est par ce biais que les chercheurs ont trouvé une solution pour lutter contre l’addiction. L’équipe et la société ont développé un dérivé stable de la prégnénolone pour ainsi bloquer les effets intoxicants du cannabis, telle que d’addiction.

Des tests vont être effectués aux Etats-Unis, qui participent au financement de la recherche en apportant 3 millions d’euros. «Avoir eu la possibilité de trouver le mécanisme naturel qui protège contre le cannabis, avoir la possibilité de trouver la solution jusqu’à l’homme, c’est l’accomplissement de toute une carrière et du travail de toute l’équipe. Si le succès continue, un déploiement sur le marché est envisageable d’ici à fin 2024. Ce serait une satisfaction immense pout toute l’équipe», a déclaré Pier Vincenzo Piazza à France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), le cannabis reste de très loin la substance illicite la plus utilisée en France. 17 millions de personnes en ont déjà consommé. 11% des adultes de 18 à 64 ans sont des consommateurs de cannabis, soit 4,6 millions de personnes. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles