Incendie à Stains : des policiers sauvent 3 enfants et se font caillasser

Ce fait divers intervient dans un contexte marqué par la violente agression de deux policiers à Champigny dimanche soir, et d'un autre à Aulnay-sous-Bois lundi.[AFP]

Alors qu’ils venaient de sauver trois enfants prisonniers d’un incendie, des policiers ont été violemment pris à partie en sortant de l’immeuble sinistré.

Les faits sont survenus à Stains (Seine-Saint-Denis) samedi 30 décembre mais viennent seulement d‘être révélés.

C’est la porte d’entrée de l’appartement qui a pris feu. «On a entendu des sons bizarres, donc on a regardé dans le couloir, et on a vu des flammes. Les deux petits ont commencé à paniquer, et j'ai appelé les pompiers. On a attendu, puis on a entendu la sirène», a expliqué à Europe 1 l’aîné chargé de surveiller la fratrie en l’absence de la maman, sortie faire des courses. Une patrouille de police, présente à proximité de l’incendie, a précédé les soldats du feu et a porté assistance à la petite famille.

«Des braises nous tombaient dessus. On s'est relayés pour mettre des coups de pied dans la porte, mais elle ne voulait pas céder. Finalement, c'est venu. On s'est engouffrés dans l'appartement, et on entendait les enfants crier», a témoigné l’un des policiers intervenus. En quittant les lieux, les forces de police ont fait l’objet de violences alors même qu’elles emmenaient avec elles les victimes.

«On s’est fait caillasser par une bande de jeunes», a attesté un policier. Ce fait divers intervient dans un contexte marqué par la violente agression de deux policiers à Champigny dimanche soir, et d'un autre à Aulnay-sous-Bois lundi.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles