Pourquoi la vague de froid qui frappe la France s’appelle-t-elle «Moscou-Paris» ?

Le canal de l'Ourcq (Paris) gelé lors du précédent Paris-Moscou en 2012.[ERIC FEFERBERG / AFP]

L'expression «Moscou-Paris» circule depuis une semaine, faisant référence à une vague de froid particulièrement glaciale. Mais d'où vient-elle ?

A partir de lundi, la météo prévoit l'arrivée d'un grand froid venu de Russie, avec des températures négatives, ressenties -15°C à -20°C, jusqu'à -25°C dans les Alpes. 

Cette diagonale prend le nom de Moscou-Paris, tout simplement parce qu'il s'agit des deux capitales des pays où commence, et finit cette vague de froid. C'est un véritable couloir gelé de plusieurs centaines de kilomètres qui part de la Sibérie et traverse l'Europe de l'Ouest jusqu'à la France, transportant un air glacial.

La France avait déjà subi le même phénomène en 2012, avec d'importantes chutes de neige. Le match du Tournoi des 6 Nations entre la France et l'Irlande avait même dû être repoussé en raison d'une température de -10 degrés et d'un terrain gelé.

Il n'est pas encore possible de prévoir la durée de cette météo hivernale, qui peut s'allonger sur plus d'une semaine.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles